Et il n'est point question de réception au volley ici. Mes avant-bras de collégienne s'en souviennent encore, brrr...

Non, il est question de cadeau d'anniv' pour la copine Perrine. De manière générale, j'aime bien les cadeaux home-made. Mais si mon intention est louable, souvent la réalisation est un vrai fiasco, puisque de réalisation il n'y finalement pas, généralement. La copine Alice peut en témoigner, deux anniversaires que je lui fait miroiter des habits formidables faits maison, et deux fois que je lui offre autre chose... Cette année, elle a eu un échantillon des tissus, ça progresse! Elle me déteste.

Mais Perrine est bien traitée, on va dire, elle a déjà eu une bidouille maison il y a deux ans. En même temps je fayote, je veux qu'elle continue à apporter des pâtisseries au bureau, et à me prêter sa voiture pour traîner des sacs de terreau. Je suis une vile flagorneuse.

Donc, comme à l'accoutumée, le jour J de l'anniversaire à H-4 heures du resto, alors que j'allais me saisir de mon sac à main pour aller dépenser des deniers au centre commercial, j'ai eu une illumination probablement divine (je ne vois que ça). Et la manchette facile m'est apparue comme une évidence. 

Et tadaaam! Le plus long a été de coudre les pressions finalement, et le plus ennuyeux aussi d'ailleurs. Le reste c'est de la franche rigolade, ça va vite et c'est facile comme tout! Je peux même faire un tuto s'il y a de la demande.

Notez comme mon balcon est bien fleuri! La pelouse est factice, mais mes plantes sont vivantes, ce qui représente pour moi un quadruple salto arrière sur l'échelle du jardinage urbain. Et oui, je possède un mug lapin... Que j'aime d'un amour véritable et dont j'ai offert une réplique à ma soeur, c'est dire si je suis atteinte...

 

P1040387

P1040373P1040374

P1040371

Biais, passepoil argenté, satin de coton uni et pressions metalliques du stock (Tilda, Mondial Tissus, La Droguerie)

...